Coaching communication : de l’art du pitch à la confiance en soi

Coaching communication : de l’art du pitch à la confiance en soi

En quoi consiste le coaching en communication ? Cette spécialisation en plein essor vise à accompagner les individus dans le développement de leur potentiel de communicant et notamment, dans leurs prises de parole en public. Le coaching en communication est à la fois un coaching performatif, cognitif et comportemental, où le coach accompagne un cadre, un manager ou un décideur dans le développement de son potentiel de communicant. L’enjeu : l’amener à être plus convaincant, plus confiant mais aussi plus authentique dans ses communications.

De la performance communicationnelle à la confiance en soi

Si « Tout est communication » pour reprendre les termes de Paul Watzlawick, alors on peut se demander où commence et où s’arrête le travail du coach en communication. Le coaching en communication débute souvent par une recherche de performance exprimée par le client. En entretien préalable, le client formulera souvent son objectif en ces termes : « Je souhaite améliorer mes prises de parole en public » ; « J’aimerais communiquer plus efficacement avec mes équipes » ; « J’aimerais que mes pitchs soient vraiment convaincants, aidez-moi» ; « J’aimerais être écouté(e) quand je parle en réunion ». Très vite, on s’aperçoit que derrière la recherche de performance se cache souvent une autre quête, plus implicite, plus profonde, moins avouée : la quête de confiance en soi.

Coach en communication : ni formateur, ni acteur, ni psychologue

Art du pitch, éloquence, prise de parole en public : ces termes sont à la mode et font l’objet de nombreuses formations souvent dispensées par des professionnels du théâtre. Or, entendons-nous bien : le coach en communication n’est ni formateur, ni acteur, ni psychologue. Mes vingt années d’expérience de communicante, consultante et formatrice au service des entreprises, m’ont amené à cette conviction que non, la formation ne suffit pas à « transformer » un client en un bon communicant. En revanche, la voie du coaching permet d’obtenir des résultats tangibles en accompagnant le client dans une démarche personnalisée, centrée sur ses besoins et ses ressources propres.

C’est tout le défi de cette nouvelle approche en plein essor : renoncer à donner de bons conseils ou à livrer une formation sur un plateau. Coacher « l’art du pitch », c’est amener le client à développer son potentiel d’orateur, en l’accompagnant vers un objectif de performance communicationnelle (convaincre, plaire, emporter les suffrages), mais aussi, plus finement et plus en profondeur, vers un objectif de confiance en soi, qui permet de communiquer dans n’importe quelle situation en restant soi et en nouant  une relation authentique avec l’autre.

Bien entendu, le coach en communication pourra s’appuyer sur certaines méthodologies sous forme d’apport informatif exogène, mais il gardera sa posture de coach, celle qui place au cœur de la relation le questionnement, l’écoute active et l’empathie. Celle qui laisse place aux silences lorsqu’ils sont nécessaires. Celle qui travaille sur les croyances, l’identité et la pensée automatique.

De la communication écrite à l’oral : un coaching à 360°

L’enjeu de ce coaching est d’amener le client à communiquer avec l’autre sans faux-self, en étant confiant dans son discours sur le fond comme sur la forme. Il ne s’agit pas de faire un « show à l’américaine » mais d’amener le client vers une communication qui lui ressemble. De l’art du pitch à la confiance en soi, le coaching en communication est à la croisée de plusieurs domaines et requiert de la part du coach qui choisit cette spécialisation une ouverture et une pluridisciplinarité.

Le coaching en communication s’appuie à la fois sur un coaching d’écriture, pour aider le client à mieux s’exprimer à l’écrit et savoir construire de bons pitchs ; il s’appuie ensuite sur un coaching de la communication orale, pour aider le client à gagner en aisance dans ses prises de parole en public, en travaillant avec lui sa posture, ses déplacements, le rythme et la hauteur de sa voix, ses regards… Enfin, il s’agit d’un coaching cognitif sur la confiance en soi et la gestion du stress, pour aider le client à rester zen, à prendre du recul et à transformer sa relation à l’autre.

Au fondement des travaux de Paul Watzlawick, Robert Dilts, ou Aaron Beck, le champ couvert par le coaching en communication est finalement bien plus étendu qu’il n’y parait, et c’est ce qui le rend pour moi si passionnant ! C’est aussi ce qui me fait dire que « Tout le monde peut devenir un bon communicant, dès lors où il a une bonne préparation, et donc un bon coach ». A nous d’être des coachs en communication de demain à la hauteur de l’exigence de ce beau métier.

Coach certifiée RNCP niv.7 et formatrice de coachs dans son domaine de spécialisation : la communication, la prise de parole en public, la gestion du stress et la confiance en soi.
Formée à Sciences Po et au CELSA Sorbonne. 20 ans d’expérience dans le conseil en communication. Entrepreneure dans l’âme, elle a créé l’agence WebRédacteurs en 2000 et le Cabinet BLEAU COACHING en 2020, spécialisé dans le coaching de la communication et le développement des potentiels et hauts potentiels. #coaching #communication #artdupitch #confianceensoi #gestiondustress #changement
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0Shares