La tribune

Interview – Transformation digitale des PME : quel peut être l’apport du coaching pour le DRH ?

Spécialiste du secteur de la formation professionnelle, expert des relations humaines et du management, après une expérience de 20 ans en tant que responsable juridique puis directeur d’un centre de formation, Pascal Brunet, directeur des ressources humaines, s’intéresse particulièrement à la transformation digitale des entreprises.


BG : Qu’est-ce qui vous a amené à cette réflexion autour de la prescription de coaching dans le contexte de la transformation digitale des PME ?

Bien que le digital soit partout, opérer une transformation digitale est un projet complexe pour une entreprise qui peut nécessiter l’apport d’une expertise extérieure de type coaching. DRH dans un organisme de formation sectoriel de taille intermédiaire, je me suis retrouvé en première ligne pour mener à bien plusieurs projets de transformation digitale. Il m’est apparu très vite incontournable d’avoir recours à un coach pour accompagner mon entreprise dans ces projets.

BG : Dans quel contexte avez-vous faire intervenir des coachs en conduite du changement digital ?

Le premier projet concernait la transformation partielle du cœur de métier de mon entreprise : les formateurs….. la direction générale avait investi avant mon arrivée dans des outils digitaux couteux pour développer et adapter les méthodes pédagogiques de ses formateurs aux attentes nouvelles de leurs apprenants. Malheureusement aucun de ces outils n’étaient réellement exploités après un an.

La cause de cet échec fut rapidement identifiée : des outils de pointe avaient certes été acquis sur les conseils de fournisseurs des formations techniques avaient été dispensées par ces derniers mais ces investissements n’avaient pas été portés au sein de mon entreprise par une stratégie opérationnelle. Les managers et les formateurs concernés n’avaient pas été utilement écoutés et accompagnés dans cette transformation. Il m‘appartenait de dépasser cet échec pour relancer ce projet de transformation dont l’importance était accrue.

En interne, nous n’avions pas d’expertise sur ce sujet. Le comité de management était démuni sur cette problématique.

Aussi j’ai mobilisé un de nos prestataires en coaching digital avec cette double mission :

  1. accompagner le comité de direction et les managers sur l’aspect stratégique et organisationnel
  2. accompagner les managers de proximité et leurs formateurs pour les changements humains, opérationnels .

BG : Pouvez-vous me rappeler vos critères de choix d’un coach en conduite du changement digital?

  • Etre certifié coach avec une spécialisation en transformation digitale / conduite du changement spécifique
  • Avoir une expérience managériale en PME et en transformation digitale de l’entreprise
  • Etre pragmatique et mature dans la relation avec les RH

BG : Comment s’est matérialisé opérationnellement le coaching dans votre PME ?

Une construction stratégique a été animée par les coachs auprès du comité de management tant sur le questionnement de la transformation digitale dans l’organisme de formation que sur la posture à adopter avec les managers.

Des interventions ont été organisées pendant plusieurs mois sur site auprès des managers et des formateurs en deux temps : un premier temps sur la sensibilisation aux enjeux et une avec des ateliers participatifs sur l’utilisation d’outils numériques avec la reconnaissance de l’équipe la plus investie.

BG : Le DRH a t-il encore un rôle pendant et après la mise en place du coaching ?

Bien évidemment !

Pendant la phase de coaching, le DRH doit être en phase d’observation, d’écoute active d’un côté pour permettre la mise en place d’un écosystème favorable au questionnement, et aux solutions données et d’un autre pour observer les idées émergentes remontées du terrain et encore mieux apprendre de ses collaborateurs.

De plus, en tant que pilote de la conduite du changement, le DRH a une mission d’évaluation du process et de transmission d’informations au Comité de Direction.

BG : Comment évaluez-vous les résultats d’un coaching ?

Cela passe par :

  • d’une part  l’évaluation de la réalisation des objectifs fixés initialement avec les coachs dans un timing court terme : après le coaching, et à moyen et long terme sur l’impact business et humain attendu de part la stratégie mise en place.
  • D’autre part par l’évaluation des coachs, tant dans leur relation avec les managers, les collaborateurs, les ressources humaines que dans les méthodes employées.

PB: Conclusion

Les transformations digitales impliquent de profondes remises en cause des valeurs culturelles sur lesquelles la vaste majorité des organisations sont fondées : l’expertise individuelle, la hiérarchie, le commandement, le contrôle… L’écueil principal consiste à penser que l’on peut s’accommoder d’une adaptation à minima de ces principes.

En complément des acteurs technologiques, un accompagnement des entreprises de  type coaching est essentiel afin qu’elles trouvent ici leurs propres solutions, en phase avec leur secteur, leur histoire, leurs valeurs et leurs salariés.

3 pensées sur “Interview – Transformation digitale des PME : quel peut être l’apport du coaching pour le DRH ?

  • Avatar
    15 juin 2019 à 22 h 32 min
    Permalink

    Un article fort intéressant que je partage.
    La transformation digitale dans les entreprise, n’est souvent perçue que « comme un apport de nouveaux outils » aux équipes.
    Pourtant, elle impacte profondément les organisations, le rôle et les missions de chacun, le sens donné au travail. Elle demande une adaptation des objectifs et du management. Elle pose la question de la « valeur ajoutée » de l’humain…
    Il ne suffit alors pas d’une unique formation aux outils mais bien d’un accompagnement réel des équipes pour trouver leur nouvelle organisation.

    Répondre
    • Avatar
      23 juin 2019 à 10 h 51 min
      Permalink

      D’une manière générale, toute transformation des organisations bouleverse les équilibres établis jusqu’à lors, et modifie les repères du groupe et des individus dans ce groupe. L’apport du coaching est précieux, il peut permettre aux équipes (direction et services) de définir une nouvelle identité, affirmer ou réaffirmer certaines valeurs de l’entreprise, donner du sens au changement.

      Répondre
  • Avatar
    24 juin 2019 à 22 h 31 min
    Permalink

    Tout a fait d’accord.
    Un accompagnement des transformations au niveau de la vision, des postures, et des rôles est nécessaire tant au niveau individuel que collectif face à l’arrivée des outils digitaux dans l’organisation. Et cet aspect est malheureusement négligé et sous-estimé par les dirigeants.
    Le coaching permet d’interroger l’organisation, d’exprimer les résistances des uns et des autres, de les comprendre, et de repérer les éléments sur lesquels s’appuyer pour l’adoption de nouvelles postures et méthodes de travail de manière concertée.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.