comité d'éthique du coaching Actualités du coaching

Bienvenue au Comité D’Ethique du coaching

C’est une chance formidable pour notre métier. C’est un espoir pour tous les acteurs du coaching pour qui le collectif et l’avenir de la discipline prime sur toutes autres considérations.


Le Comité d’Éthique du Coaching a vu le jour.

C’est dans L’amphithéâtre Bachelard (Sorbonne paris 1) que s’est tenu ce mardi 10 septembre 2019 la session d’ouverture de ce comité.

C’est une chance formidable pour notre métier. C’est un espoir pour tous les acteurs du coaching pour qui le collectif et l’avenir de la discipline prime sur toutes autres considérations.

C’est un événement.

Initiative citoyenne légitime et libre, l’alliance et l’engagement de 3 écoles historiques et pionnières portant le titre professionnel de Coach Consultant inscrit au RNCP à niveau 7 (ICN Business School, CIC- Centre International du Coach et Linkup Coaching) a permis la création et le lancement du premier Comité d’Éthique du Coaching.

Il ne s’agit pas de fonder l’éthique mais de fonder le sens profond de la discipline du coaching sur des principes éthiques qui nous élèvent et nous éclairent face aux défis contemporains.

Prévenir les abus et mesusages, élever le débat pour ne rien soustraire au doute légitime, au dialogue, à la profondeur d’analyse, au discernement et à la possibilité de se réinventer sont exigences et ambition pour notre métier.

Les codes de déontologie, bien que nécessaires, ne sont plus suffisants aujourd’hui. Il n’est plus envisageable ni acceptable de déclarer « avoir une éthique » parce qu’on adhère à un code de déontologie quel qu’il soit.

Libre d’engagement, ouvert, responsable, représentatif de la société civile et instruits très largement des réalités des sciences humaines et sociales en général et du coaching en particulier, le Comité d’Éthique du Coaching est par essence indépendant et ouvert aux saisissements.

Fin septembre, paraîtra une première tribune signée de l’ensemble de ses membres.

Pour découvrir plus en détail ses missions, suivre ses travaux, réflexions et recommandations, nous vous invitons à vous abonner à la page LinkedIn du CEC: https://bit.ly/2kz2U3f

Bienvenue aux initiatives citoyennes qui renforcent l’ambition que nous avons tous pour notre métier.

Bienvenue au Comité D’Ethique du coaching

5 pensées sur “Bienvenue au Comité D’Ethique du coaching

  • Avatar
    20 septembre 2019 à 4 h 40 min
    Permalink

    Je serais intéressé par vos travaux.
    Si vous établissez des comptes comptes-rendus je souhaiterais pouvoir y avoir accès
    Merci d’avance

    Répondre
  • Avatar
    25 septembre 2019 à 11 h 12 min
    Permalink

    Bravo pour cette initiative nécessaire qui permettra de faire la différence dans nos pratiques et sera un garant tant pour nous que pour nos clients !

    Répondre
  • Avatar
    23 octobre 2019 à 20 h 28 min
    Permalink

    Heureuse initiative, à mes yeux fondatrice et essentielle à la préservation de l’esprit et de la lettre du coaching !
    Si l’intentionalité est bien la vigilance vis à vis de l’éthique de la profession, un tel comité est-il annonciateur d’un futur « Conseil de l’Ordre » de la profession ?
    A titre personnel, je pense que ce dernier est la pièce manquante d’une profession jeune et encore contestée. Il constituerait ainsi la garantie salutaire d’un exercice de la profession garantissant « l »observance » d’un code de déontologie du métier de coach, fondant et préservant « le sens profond de la discipline du coaching sur des principes éthiques ».
    Un tel Conseil de l’ordre apporterait à chacun des acteurs et des publics concernés à la fois la sérénité et la confiance nécessaires au plein et entier exercice de notre profession.
    Notre métier entrerait dans un temps de complétude véritable, et enfin dans l » »age adulte »…

    Répondre
  • Avatar
    23 octobre 2019 à 20 h 40 min
    Permalink

    Heureuse initiative, à mes yeux fondatrice et essentielle à la préservation de l’esprit et de la lettre du coaching !
    Si l’intentionalité est bien la vigilance vis à vis de l’éthique de la profession, un tel comité est-il annonciateur d’un futur « Conseil de l’Ordre » de la profession ?
    A titre personnel, je pense que ce dernier est la pièce manquante d’une profession jeune et encore contestée. Il constituerait ainsi la garantie salutaire d’un exercice de la profession garantissant l' »observance » d’un code de déontologie du métier de coach, fondant et préservant « le sens profond de la discipline du coaching sur des principes éthiques ».
    Un tel Conseil de l’ordre apporterait à chacun des acteurs et des publics concernés à la fois la sérénité et la confiance nécessaires au plein et entier exercice de notre profession.
    Notre métier entrerait dans un temps de complétude véritable, et enfin dans son « age adulte »…

    Répondre
  • Avatar
    9 novembre 2019 à 17 h 03 min
    Permalink

    Bonjour et merci pour cette magnifique initiative qui va dans le sens de l’engagement plein et entier, en conscience, d’une pratique du coaching de qualité au bénéfice de nos clients.
    Je souhaite partager avec vous une lecture récente d’un article de Alexis Rougier paru dans la Harvard Business Review, sur le management du risque et de la prise de décision dans l’urgence et qui termine tout naturellement par la question éthique.
    Alexis Rougier distingue trois types d’éthique qu’il me semble intéressant de considérer car il peut y avoir également des situations d’urgence en coaching , (à fortiori dans le coaching stratégique des entreprises).
    Je cite :
     » Notre réflexion autour de la maîtrise des risques révèle une dimension philosophique déterminante dans la prise de décision. En effet, décider sous tension nous place face à un dilemme entre différentes éthiques : celle des règles (respecter la norme, la loi), celle de l’action (le caractère impérieux de la mission) et celle des valeurs personnelles du décideur, avec lesquelles il doit aussi composer. Ces trois éthiques sont en général convergentes et cohérentes : en effet, en situation “normale”, la règle et la norme sont le reflet de valeurs communément partagées et l’action s’inscrit naturellement dans ce cadre. Mais, en situation de crise, ces trois référentiels peuvent diverger, et le décideur se retrouver tiraillé ». Fin de citation.
    On imagine que le coach qui accompagne un dirigeant dont l’entreprise entre en situation de crise, devra lui aussi se poser la question en ces termes.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.