Intelligence collective

22-11-2016


On en entend de plus en plus parler, mais qu'est-ce que réellement "L'intelligence Collective" (IC)?


En psychologie on évoque, concernant l’individu, le concept d’intelligence individuelle. En « ressources humaines et en stratégie des ressources » on étudie, l’intelligence organisationnelle pour l’entreprise. Au niveau du groupe et de l’équipe on privilégie le concept d’intelligence collective.

Le management de l’intelligence collective

Cette notion s’impose de plus en plus au cœur du champ du management, des sciences de l’information et de la communication et de la psychosociologie.

L’Intelligence Collective se développe à travers l’action de réfléchir, de coopérer, d’innover, de créer ensemble

C’est une nouvelle manière de concevoir la création de connaissances nouvelles qui est plus exigeante que de partager de la connaissance acquise.
C’est aussi une façon de mobiliser au-delà des intelligences individuelles qui se croisent entre elles afin de s’assurer, à travers un processus mettant en œuvre l’Intelligence Collective, que les participants co-construisent leurs solutions.

C’est la possibilité, d‘organiser et de gérer la co-production de savoirs, de faire circuler les idées, etc.
L’Intelligence Collective est l’une des ressources clés, par exemple, de la réussite d’un projet, de la conduite du changement, de la résolution de problème, d’une gouvernance favorisant les prises de décisions en holacratie.

Elle peut parallèlement être une source de sens pour beaucoup de collaborateurs, car elle contribue à l’implication des acteurs et peut alors engendrer ou renforcer la motivation au travail. C’est un effet collatéral à ne pas sous-estimer.
Les managers modernes doivent à la fois savoir guider leurs collaborateurs et s’appuyer sur leurs idées. L’Intelligence Collective implique ainsi une nouvelle gouvernance des organisations qu’on appelle le management de l’intelligence collective.

 

Qui est concerné par l’intelligence collective ?

Aujourd’hui, l’Intelligence Collective se diffuse dans toutes les sphères de la société, et non plus dans les seules entreprises, grâce au décloisonnement, au partage des savoirs. Ainsi toutes les organisations souhaitant mobiliser leurs forces vives sont susceptibles d’être concernées : entreprises, collectivités, associations, pôles de compétitivité (cluster), universités, etc.

L’approche est toujours identique, même si les besoins diffèrent : transformer l’écosystème, quel qu’il soit, en espace d’idéation, de co-création de projets et de solutions nouvelles et adaptées.

 

Quelques exemples

De multiples initiatives se révèlent sources d’échanges, de créativité et d’innovation.

Au sein d’une entreprise, la dynamique d’Intelligence Collective va permettre de co-concevoir, en dépassant les fonctionnements en « silos », pour investir les différentes parties prenantes transverses, pouvant même aller jusqu’au client et autres partenaires externes. Ceci aura pour avantage de donner plus d’agilité à l’entreprise et d’amplifier la mise en œuvre de plans stratégiques innovants, d’offres novatrices incluant les prochains modèles économiques à adopter par un travail sur des sujets attenants tels que l’intrapreneuriat, la Responsabilité Sociétale des Entreprises et des Organisations (RSE/RSO), etc.

Au sein d’une collectivité ou d’une institution publique, la dynamique d’intelligence collective va offrir un espace de consultation publique auprès des citoyens et autres parties prenantes, mobiliser les énergies autour d’un plan stratégique, soumettre de nouvelles politiques publiques ou des propositions de loi à discussion, etc.

Au sein d’un cluster investissant un nombre élevé d’entreprises, d’institutions et d’organisations partenaires, la dynamique d’intelligence collective permet notamment de proposer des lieux de réflexions collaboratives, afin de co-construire un plan stratégique de grappe, en rassemblant différents points de vue pour favoriser une décision collective dans le cadre de développements stratégiques communs.

Au sein des universités, tout comme des grandes écoles, la dynamique d’intelligence collective peut venir compléter les dispositifs d’apprentissage déjà mis en place (MOOC, plate-forme d’apprentissage ou Learning Management Systems – LMS) en facilitant la formation entre pairs par des collaborations actives entre campus, des projets pédagogiques à grande échelle, la co-création de nouveaux contenus de cours entre étudiants et professeurs, etc.

Les applications sont aussi nombreuses que diverses, particulièrement au cœur de la transformation des entreprises et des organisations, afin d’intensifier une performance durable. Ainsi ceux qui auront « un coup d’avance » dans un environnement VUCA*, seront vraisemblablement des collectifs qui explorent différentes possibilités, comparent leurs stratégies et progressent ensemble et font preuve d’adaptabilité en proposant ainsi de nouvelles voies pour trouver des solutions, mettre en œuvre de nouveaux produits et services, développer de nouveaux concepts.

Globalement, dans un monde qui bouge, et change de plus en plus vite, l’agilité des organisations à réagir, à s’adapter est déterminant pour rester compétitif et renforce la capacité créatrice de l’organisation. L’Intelligence Collective devient un outil managérial dont la maitrise est incontournable.

* acronyme issu de l’anglais « Volatility, Uncertainty, Complexity, Amibguity » dont la meilleure traduction française est sans nul doute « un environnement VICA », c’est à dire, « Volatile, Incertain, Complexe, Ambigu ».

Contacter Edouard Fillon


, , , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur

Edouard Fillon

Edouard Fillon

Consultant, Coach, Formateur

#consultant #coachprofessionnel #formateur #transitionprofessionnelle #bilancompétences #entreprise #intelligencecollective #RPS #gestionpréventionstress #coachingequipe, #coachingdirigeant