Synchronisation

16-11-2017



Le Dictionnaire Philosophique du Coach est un projet visant à proposer une définition des concepts liés au métier de coach, en mettant en lumière leur dimension philosophique. Avoir une idée claire des notions qui sont aux fondements d’une pratique, c’est essentiel pour le coach en devenir qui questionne naturellement la signification de son vocabulaire, mais aussi pour le coach accompli qui cherche une plus grande maîtrise de sa connaissance. L’aspect philosophique du vocabulaire du coaching rend au lecteur les mots dans leur sens le plus précis mais qui s’avère être souvent étonnant et plein d’interrogations.

 -Synchronisation 

La synchronisation est une pratique inhérente au coaching. Elle consiste dans le fait d’adopter la posture du client, de refléter son attitude par une attitude semblable, ce qui ne veut pas dire l’imiter. Par ce moyen, le coach pourra catalyser la création d’une atmosphère de confiance au sein de la séance et il pourra ainsi améliorer la qualité de la communication.

La synchronisation est essentiellement empirique ; elle est une pratique permettant de produire un effet voulu, sans posséder nécessairement la science des mécanismes mis en branle afin de parvenir au but. En coaching, la synchronisation est l’un des outils nécessitant le moins de connaissances théoriques. C’est à la psychologie en revanche que nous devons une étude plus approfondie des raisons pour lesquelles la synchronisation est si importante, si puissante dans sa simplicité. En psychologie du développement par exemple, la faculté de l’enfant de mimer le geste des parents est considérée comme étant un fait de premier plan : elle traduit la capacité qu’acquiert l’enfant de commencer à se différencier du monde, à reconnaître les choses dans leur individualité propre. Si cette capacité en vient à faire défaut, c’est que l’enfant est atteint de troubles autistiques. Le cas échéant, un suivi peut s’imposer, dans le but de maximiser le développement de cette dernière capacité. Plus généralement, pour les êtres humains, cette capacité de se synchroniser à l’autre est l’expression corporelle de la reconnaissance d’autrui, et c’est pourquoi la synchronisation, en tant que technique consciemment employée,  est indispensable : parce qu’elle touche directement à notre besoin profond d’être reconnus. La synchronisation participe au respect de l’individu.


, , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *