Respect

01-12-2017



Le Dictionnaire Philosophique du Coach est un projet visant à proposer une définition des concepts liés au métier de coach, en mettant en lumière leur dimension philosophique. Avoir une idée claire des notions qui sont aux fondements d’une pratique, c’est essentiel pour le coach en devenir qui questionne naturellement la signification de son vocabulaire, mais aussi pour le coach accompli qui cherche une plus grande maîtrise de sa connaissance. L’aspect philosophique du vocabulaire du coaching rend au lecteur les mots dans leur sens le plus précis mais qui s’avère être souvent étonnant et plein d’interrogations.

-Respect

Le respect réside dans la prise en considération, qu’il s’agisse d’un individu, d’une chose, d’une promesse. Il n’est pas séparé des actes : la prise en considération propre au respect s’accompagne d’actions qui démontrent que le sujet éprouve effectivement du respect. Il faut traiter ce que l’on respecte avec certains égards. C’est-à-dire qu’il ne suffit pas de penser que l’on respecte ; il faut, tous comptes faits, respecter.

L’étymologie du mot met en lumière une dimension un peu moins évidente du respect. Ayant pour racine le mot latin respicere, qui signifie « regarder en arrière », le respect évoque notre capacité à prendre en considération le passé au sein du présent. Cela est évident à l’égard des promesses, mais moins en ce qui a trait aux hommes ou aux choses. Pourtant, le respect envers les hommes prend la forme d’une promesse, il est aussi un regard en arrière. En effet, sous tous ses aspects, le respect est la prise en considération du statut d’une chose, que nous avons admis : à l’instar d’une promesse, le respect est généralement le maintien d’un certain énoncé. En respectant, c’est la force d’une vérité que nous avons reconnue comme telle dans le passé, qui triomphe sur un temps présent où nous sommes justement tentés de ne pas respecter. Ce regard en arrière –  le respect  – paraît être, pour la pensée, non plus tellement un regard qui serait réellement tourné vers le passé, mais un regard spirituel tourné vers ce qui est en dehors du temps – vers la vérité.

Le « respect de l’individu », si important pour le coaching, que signifie-t-il ? Il traduit la volonté de faire prendre en considération, dans le présent, les principes de notre corps social, fondé sur l’humain, contre les dérives possibles d’un monde où la place de l’individu peut être mise à mal, si les engagements du passé ne sont pas ainsi brandis en étendard.


, , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *