Liberté

23-11-2017



Le Dictionnaire Philosophique du Coach est un projet visant à proposer une définition des concepts liés au métier de coach, en mettant en lumière leur dimension philosophique. Avoir une idée claire des notions qui sont aux fondements d’une pratique, c’est essentiel pour le coach en devenir qui questionne naturellement la signification de son vocabulaire, mais aussi pour le coach accompli qui cherche une plus grande maîtrise de sa connaissance. L’aspect philosophique du vocabulaire du coaching rend au lecteur les mots dans leur sens le plus précis mais qui s’avère être souvent étonnant et plein d’interrogations.

-Liberté

Nous avons affaire ici à l’un des concepts les plus importants de l’histoire de la pensée. Nous osons même dire que le moteur de l’Histoire humaine est l’idéal de liberté, que celle-ci est le but humain par excellence. Mais, plus précisément et avec toute la rigueur d’une définition, la liberté est d’abord conçue comme le fait de pouvoir se donner à soi-même ses propres lois. Non, liberté n’est pas licence ; être libre ne revient pas à faire ce que l’on veut, et pour cause ; nous sommes nous-mêmes une entrave à notre propre liberté dès lors que nous agissons passionnellement ou ignorant la portée et le mobile de nos actes.

En philosophie, la liberté a de fervents apologues, qui parviennent jusqu’à elle de mille manières : pour Socrate la véritable liberté réside dans le détachement de l’esprit vis-à-vis du corps, détachement qui se parachève dans la mort ; pour Spinoza, elle est le fruit d’une connaissance vraie qui porte naturellement vers un agir éclairé, libre ; Kant voit la liberté dans l’accomplissement d’une loi morale universellement valable. De mille manières donc, mais dans tous les cas la liberté reste essentiellement la même, à savoir une emprise de la raison sur le réel et donc une manière pour la chair de vivre la raison. Cependant, la liberté a aussi ses détracteurs. Nombre de penseurs (1) critiquent la possibilité même de la liberté. Le point commun qu’il semble y avoir parmi ces derniers, c’est qu’ils mettent en avant la façon par laquelle le réel a toujours déjà façonné la raison, qui ne vient qu’après-coup prétendre à l’objectivité suprême. La liberté est pour eux irrémédiablement illusoire, un leurre de nos instincts. Bien que le débat soit encore ouvert, que la possibilité d’une liberté absolue soit encore un point d’interrogation, une liberté plus humaine fait, elle, son chemin. Nous pouvons, grâce à notre conscience, influencer le cours de notre vie et cela est incontestable, la politique tend en principe à assurer et améliorer la liberté des hommes. Le progrès technique agrandit le champ des possibles. C’est dans cette continuité que s’inscrit le travail du coach. Le coaching repose tout entier sur la notion de liberté. Pas question pour lui de remettre en question le pouvoir que nous ayons sur notre vie, il s’agit plutôt pour lui de le renforcer : il faut faire adhérer le client davantage à l’expérience quotidienne de son pouvoir-être et l’accompagner ainsi dans la prise en main de sa vie.

(1) Schopenhauer, philosophe pessimiste, rabat la liberté à une illusion procurée par le vouloir-vivre, qui est déterminé par une nécessité aveugle. Nietzsche par exemple critique la faculté de pouvoir réellement décider librement de ses actes (il critique ainsi Kant et Platon) et même notre capacité à connaître leur signification profonde. Le déterminisme psychique de Freud s’inscrit dans cette même ligne de pensée (et Freud reconnaît même Schopenhauer comme l’une de ses influences majeures). 


, , ,


2 réponses à “Liberté”

  1. En matière de coaching, le paradigme de la liberté est un des fondamentaux puisqu’il permet d’être le fil rouge de toute mission de coaching, qu’elle soit individuelle , individuelle d’entreprise ou d’entreprise. Liberté d’entreprendre , liberté de choir les moyens le permettant , liberté de constat et enfin liberté dans l’atteinte des objectifs. L’obligation de moyen du coach est elle aussi baignée de cette liberté permettant l’atteinte des objectifs dans un registre bienveillant ainsi que dans un cadre déontologique . La liberté ou plutôt  »les libertés » ouvrent le champs des possibles en repoussant les limites des doctrines , des préjugés , des limites et des parasitages de tout individu, organisation ou système . Eugène Delacroix nous a laissé un tableau intitulé  » la Liberté guidant le peuple  », Auguste Bartholdi une statut qui accueille tout voyageur arrivant par la mer et entrant dans la  »ville qui ne dort jamais  » , statut qui brandit fièrement une flamme porteuse de nombreux messages . Les symboles sont multiples qui résonnent de la puissance de la liberté. Le coach est lui aussi un acteur de la Liberté puisqu’il permet, humblement et toujours de manière
    bienveillante , l’émergence chez tout un chacun de l’expression de ses propres libertés . Le coaching est donc bien un espace de liberté où le respect de l’individu et des organisations garantit un espace illimité , abat les frontières des préjugés et élargit la carte des territoires .

  2. LEFRANCOIS beatrice dit :

    « Et par le pouvoir d.un mot Je recommence ma vieJe suis né pour te connaître Pour te nommer Liberté » Paul Eluard
    Accompagner une personne pour qu’elle transforme ses «  je ne peux pas » en « et pourquoi pas » c.est faire un pas sur le chemin de sa liberté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *