Le coaching et l’été : lectures choisies

27-07-2016


Le coaching est-il compatible avec les vacances ? Réponse en quatre livres.


A la lueur estivale de cette question, sorte de tube de tous les étés sans exceptions, mon premier et seul reflexe (d’ailleurs) en guise de réponse fut : mais de quelles vacances parle-t-on ? (Réflexe philosophique)

S’il est admis par tous les grands spécialistes de la chose alpine, marine, champêtre et urbaine qu’on peut indistinctement aller à la montagne, à la plage, à la ville, voire à la campagne… Bref voyager en lisant, force est de reconnaître que le choix des lectures que l’on se propose tangue des magazines dits de plage au polar ésotérique policier ou doucement érotique. Agrémenté il faut le souligner d’une certaine assiduité aux quotidiens régionaux.

J’en étais là, c’est-à-dire à mon antépénultième test psy sur ma compatibilité sexuelle ou affective avec la femme de ma vie ou mon voisin de serviette, à ma sensibilité au stress, au genre de cadre d’employé ou de manager que j’étais censé être par devers moi (oh misère) quand soudain ma ferme conviction sur les choses de l’écriture et de l’esprit tintinnabula à mes oreilles….

 

Oui ! Je condamne fermement cette posture littéraire réductionniste. Je veux vous offrir du choix. La sélection de l’été de l’équipe Médiablog Linkup Coaching vous offre ce choix. Oui ! Le coaching est compatible avec les vacances. Encore mieux : il s’adapte à vos vacances.

A la montagne : Dr. Victor E. Frankl, Découvrir un sens à sa vie. Quand je pars à la montagne, je pars me confronter à la nature : escalade, kayak, des activités pleines de sens. En plus l’auteur est autrichien, pays connu pour ses reliefs.

A la plage : Daniel Goleman, Cultiver l’intelligence relationnelle. Plus gros et moins maniable que le premier, idéal pour que la serviette ne s’envole pas. La quatrième de couv’ est jaune, vous pourrez passer inaperçu en prétendant lire un Marc Lévy.

A la ville : Nathalie Blanc, Emotion et cognition. Le plus académique et analytique, idéal dans un cadre urbain ordonné.

En voyage : Sciences Humaines, Le sexe en 69 questions, vous pourrez les explorer et y répondre loin des regards inquisiteurs de vos connaissances.

A éviter absolument mais difficiles à reconnaître : les ouvrages de ceux qui se privent de vacances pour exister intellectuellement en écrivant.

Sinon, pour ceux qui détestent l’été, vous pouvez toujours lire la Critique de la Raison Pure, même si l’application au coaching est moins directe.


, , , ,


2 réponses à “Le coaching et l’été : lectures choisies”

  1. nassyha dit :

    « Emotion et cognition » de Nathalie Blanc est un très bon bouquin, je le recommande même en dehors des vacances !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *