Suite article 3/3 – Les chances de réussir à la suite d’une formation de coaching

30-10-2015


De la formation au coaching au projet professionnel


Nous abordons dans ce dernier volet la dimension du projet professionnel.
Votre identité professionnelle et votre crédibilité impactent directement votre employabilité. La cohérence de votre projet dans son environnement, l’adéquation au coach que vous êtes et l’ambition pour votre métier l’impactent plus encore. Eclairer la thématique des chances de réussir son projet professionnel au sortir d’une formation de coaching, à la lueur de cette introduction et de ses items, permet de se situer d’emblée dans une pragmatique ou principe de réalité salutaire.

La première des questions que je pose est la suivante : « Avez-vous un projet professionnel qui dépasse l’horizon de l’expression d’un désir ? »

« Mon projet, c’est de faire du coaching ! » « Je veux accompagner mes contemporains » « j’ai trouvé ma voix, ce sera le coaching » « je veux m’installer comme coach professionnel » « … … Je vais coacher des équipes … je vais coacher en entreprise … je vais coacher partout sauf en entreprise … je vais me consacrer au coaching individuel dans la région PACA … » « … … je vais me centrer sur les problématiques liées aux RPS … »

Cela suffit-il ?

La seconde question pourrait-être celle-ci : « Quel niveau de connaissance de son environnement (environnement du coaching en l’occurrence) faut-il posséder pour construire un projet professionnel ? »

Répondre à cette question c’est s’interroger aussi bien sur les différents champs d’intervention du coaching qu’il faut éclairer à la lumière de nos propres inclinations et sensibilités, que sur l’état de l’activité et du marché, les pratiques, les clients, la concurrence, les besoins, les attentes.

Cette connaissance de l’environnement rapportée à son aspiration au projet professionnel, ouvre le temps du champ d’études pragmatiques consacrées à la faisabilité du projet en question.

Que vous ayez développé le projet de rejoindre un cabinet de consulting ou de coaching opérationnel existant ou les services ou direction RH d’une organisation, quelle que soit l’organisation, ou celui de l’aventure de l’entrepreneuriat, vous devrez explorer tous ce qui vous permettra de vous situer, dans tous les sens du terme, pour vous donner le pouvoir d’exercer vos capacités opérationnelles avec compétence.

Les actions et structures d’accompagnement à la création d’entreprise, les études et documentations disponibles, les moyens de s’informer, de communiquer, les expertises spécifiques hors coaching, ne manquent pas sous nos latitudes.

Troisième et dernière question : « Y aurait-il une raison qui vous engagerait à vous refuser à vous-même, l’appui d’une discipline des sciences humaines et de ses principes, pour atteindre votre objectif ? »

 


, ,


Une réponse à “Suite article 3/3 – Les chances de réussir à la suite d’une formation de coaching”

  1. GUILBARD Véronick dit :

    Bonjour Jean-Luc,
    Les « chances de réussite » …..rien que cela met déjà en balance la possibilité de réussir donc celles d’échouer ! La dimension du projet professionnel et sa réalisation seront donc en fonction de ma vision du monde (si bien sure je fais ce qu’il faut du côté formation :-).
    Je vois le verre à moitié vide ou à moitié plein .
    L’atteinte de mon objectif doit passer par des étapes comme la connaissance de « moi ». Ce n’est certes pas facile mais le coaching de coach en formation est là aussi pour m’accompagner.
    Coach en devenir c’est pour moi conduire sa vie, comme conduire une voiture, le « permis de coacher » c’est de se donner l’autorisation et accepter de ne pas tout savoir, d’apprendre tous les jours, de tendre vers un absolu sans jamais l’atteindre parce que je suis perfectible, parce que je suis humaine donc unique (émotions, besoins, valeurs ….). En ceci le coaching est une terre riche en découvertes et en échanges. Alors mon projet professionnel sera à l’image de mes découvertes et de mes échanges et plus je serai dans l’observation (suivie d’actions !) et plus je le ferai vivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *